Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > Surveiller & protéger

Surveiller & protéger

QU'EST-CE QU'UN GARDE-PÊCHE ?

Commissionné par une Fédération, une AAPPMA ou un titulaire du droit de pêche, il :
- doit prêter serment auprès du greffe du tribunal d’instance.
- a un rôle de sensibilisation et d’information du pêcheur.
- est chargé de certaines missions de police judiciaire liées à la police de la pêche.
Il peut notamment dresser un procès verbal et l’envoyer au procureur.

Quelles sont ses missions ?

Informer

La première mission du garde est de se montrer présent au bord de l’eau. Au service des pêcheurs, il doit être attentif aux demandes d’informations et de conseils et y répondre de manière aimable et en toute objectivité. Il doit être à l’écoute de l’ensemble des usagers des cours d’eau, rassembler le maximum d’informations et être un interlocuteur privilégié de tous les types de pécheurs.

Surveiller


Le garde-pêche particulier doit veiller au respect de la réglementation de la pêche. Lorsqu’il observe des infractions, il doit faire preuve de bon sens et ne verbaliser qu’en dernier recours. Le garde-pêche particulier doit être attentif à l’état des cours d’eau car il est essentiel au lancement d’alertes sur les pollutions ou autres incidents portant atteinte aux rivières.

Rendre-compte


Dans la mesure du possible, il informe les AAPPMA de ses activités de garderie. Il peut s’adresser à l’agent de développement de la Fédération, le cas échéant. Ce dernier, est chargé d’appuyer et informer les gardes-pêche particuliers. Les différents constats, sous forme de procès-verbaux ou de rapports, doivent être adressés aux procureurs ou agents publics.

La surveillance des lots de pêche du Bas-Rhin est assurée par 24 gardes-pêche commissionnés par notre Fédération pour le domaine public. Une cinquantaine de gardes-pêche commissionnés par les AAPMMA assurent celle du domaine privé.

En 2020, les gardes pêche particuliers ont encore témoigné de leur engagement par leur présence régulière sur le terrain : 515 tournées ont été réalisées par les gardes de la Fédération, pour environ 4500 contrôles. Durant l’année passée, il a été dressé 353 procès-verbaux, dont 232 par des gardes pêche particuliers de la Fédération et 120 par des gardes pêche particuliers des AAPPMA : 5% des contrôles ont donné lieu à une verbalisation.

Nous soulignons que ces missions sont réalisées avec une grande rigueur par des bénévoles qui consacrent plusieurs milliers d’heures à surveiller nos cours d’eau chaque année.

Evolution du nombre de Procès-Verbaux dressés entre 2010 et 2020 :

Cette hausse du nombre de procès-verbaux rédigés n’est pas le reflet d’une hausse des incivilités. Elle témoigne davantage d’une meilleure efficacité des gardes pêche. En effet, notre Fédération leur propose régulièrement des réunions d’informations et les accompagne au quotidien pour répondre à leurs questions et leur fournir des moyens logistiques.

FORMATION DES GARDES-PÊCHES

Si vous aussi vous souhaitez vous investir en devenant Garde Pêche particulier, notre Fédération organise des formations. Nous organisons une session de formation par an au siège de la Fédération à Oberschaeffolsheim. Cette formation est obligatoire et dure 3 jours (organisée sur 3 samedis consécutifs). Si vous êtes intéressés, prenez contact auprès du Président de votre AAPPMA.

INFRACTIONS RELEVÉES EN 2020

*Autres : Pêche d'un poisson qui n'a pas la taille réglementaire, Pêche pendant la période de fermeture, Pêche sans remettre immédiatement à l'eau le poisson pêché dans une zone fixée par arrêté préfectoral, …

DEFENSE JURIDIQUE

Malheureusement, ces bénévoles sont victimes d’incivilités de plus en plus fréquentes.

Deux de nos gardes pêche particuliers ont dernièrement fait l’objet d’agressions de la part de pêcheurs lors d’opérations de contrôle et de surveillance. Attachée à défendre et protéger ses agents en charge d’une mission de service public, notre Fédération s’est naturellement portée partie civile lors des plaintes déposées pour faire valoir leurs droits.

Sachez que les auteurs de ces agressions ont été récemment lourdement condamnés par le Tribunal Judiciaire.

Cette synthèse est l’occasion de formuler nos plus vifs remerciements et notre gratitude à ces personnes bénévoles engagées qui, au quotidien, tentent de veiller aux respects des lois et règlements aux bords de nos cours d’eau.