HOME > Milieu aquatique > Actions

 

Actions

Sensibilisation aux bonnes pratiques de la pêche des écrevisses exogènes

Si les espèces d’écrevisses natives bas-rhinoises font l’objet d’une interdiction de pêche stricte, les écrevisses exotiques (également appelées exogènes ou introduites) sont autorisées à la pêche en première comme en deuxième catégorie depuis l’année 2019.

Outre les problématiques soulevées par l’identification des différentes espèces d’astacidés permettant de distinguer les écrevisses endogènes des exogènes, il convient également de respecter la réglementation encadrant leur pêche, leur transport ou leur détention.

Par ailleurs, les écrevisses sont particulièrement sensibles à certains pathogènes, notamment la peste de l’écrevisse, que les pêcheurs sont susceptibles de propager accidentellement vers des populations saines.

Dans ce contexte, la Fédération du Bas-Rhin pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique a organisé le 06 juillet 2019 une journée d’animation dédiée à la pêche des écrevisses exotiques, en partenariat avec l’Agence Française de la Biodiversité et le Parc Naturel des Vosges du Nord.

           

Aimablement accueillis dans leurs locaux par les bénévoles de l’Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de Woerth, la quarantaine de participants (présidents d’AAPPMA, pêcheurs et Mme la Conseillère Départementale du Canton de Reichshoffen) a pu s’informer durant la matinée sur la biologie, la détermination des espèces et la réglementation liées aux écrevisses du Bas-Rhin. Ensuite, après un repas convivial, chacun a expérimenté ses talents de pêcheur d’écrevisses en attrapant quelques écrevisses exotiques (signal ou Pacifastacus leniusculus) dans la Sauer à l’aide de balances mises à disposition par la Fédération. Certains les ont ramenées pour agrémenter leur souper.

           

      Il est à noter que cette manifestation pédagogique et conviviale fût couverte par un représentant local des Dernières Nouvelles d’Alsace, ce qui donnera lieu à la publication d’un article dans le journal local des DNA.

La Fédération du Bas-Rhin pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique souhaite remercier particulièrement le Président de l’AAPPMA de Woerth Rémy Wagner et son équipe pour l’accueil qu’ils ont offert à tous les participants et organisateurs, la Présidente du CTGPB Sauer-Seltzbach pour son implication dans la réussite de cette manifestation, Thierry Clauss de l’AFB et Alban Cairault du SYCOPARC pour leur dynamisme et leur précieuse collaboration, ainsi que tous les Présidents d’AAPPMA et les pêcheurs qui par leur présence ont manifesté leur intérêt.

Liens utiles :

 

Fonctionnalité des frayères piscicoles

Près d’une dizaine d’annexes hydrauliques ont fait l’objet d’un suivi pendant deux années, afin d’évaluer leur fonctionnalité piscicole et de proposer des travaux d’amélioration si besoin.
Des conditions météorologiques exceptionnelles en 2017 et 2018, à savoir très peu de précipitations et de faibles débits dans les cours d’eau, ont rendu ce suivi et cette évaluation difficiles. Toutefois de très bons résultats ont pu être mis en évidence sur certains sites.

   

Une annexe en eau toute l’année n’est pas une nécessité: Pour être fonctionnels, ces sites ont besoin d’un entretien régulier, de pouvoir bénéficier d’ensoleillement mais surtout doivent être en capacité de proposer des surfaces favorables à la reproduction du poisson.

 

Etude Plan d'eau de plobsheim

Suite aux mortalités piscicoles survenues en 2015 et 2016 sur le plan d’eau de Plobsheim, la Fédération de Pêche du Bas-Rhin a effectué en 2017 et 2018 une étude visant à déterminer la cause de ces mortalités.
De nombreuses analyses et inventaires ont été effectués dans le but d’approfondir les connaissances sur le fonctionnement de cette annexe hydraulique du Rhin :

-Des inventaires piscicoles à l’électricité et aux filets maillants (2017).
-Des prélèvements et analyses de sédiments (2017-2018).
-Des prélèvements et analyses d’eau (2017-2018).
-Des prélèvements et analyses de cyanobactéries (2017-2018).
-Des mesures de températures, oxygènes, pH et conductivité (2017-2018).
-Un inventaire floristique des macrophytes du plan d’eau (2018).

Cette étude a permis de valider et d’invalider de nombreuses hypothèses émises lors des mortalités piscicoles et de mettre en évidence un certain nombre de dysfonctionnements auquel le plan d’eau de Plobsheim est soumis.

L’ensemble des protocoles et résultats sont disponibles sur notre site internet :

2017 : https://www.peche67.fr/…/1657-R%C3%A9sultats%20de%20la%20ca…

2018 : https://www.peche67.fr/…/5448-Rapport%20Plobsheim%202018.pdf

 

Carte interactive Documents à télécharger Conseils & astuces Galerie photos & vidéos Partager